Download E-books Une jeune femme en guerre, Tome 3: Jacques ou les échos d'une voix PDF

By Maryse Rouy

Maryse Rouy sait comme nul autre montrer de quelle façon, dans un can pay en guerre, les désirs intimes et les événements historiques s'entrechoquent, bousculant los angeles vie quotidienne, les manières d'agir, de penser ou de rêver. Ce troisième tome, qui nous fait découvrir un point peu connu de l. a. participation des Québécois à l. a. Seconde Guerre mondiale, émeut profondément et l'intrigue policière qu'il renferme ne cesse de tenir en haleine.

Alors qu'il avait servi jusque-là dans l'aviation canadienne, Jacques est recruté, au début de l'année 1944, par le unique operation government. Formés par l'armée anglaise, ces brokers spéciaux vont prêter main-forte aux résistants des will pay européens occupés par l'Allemagne. C'est ainsi que Jacques, quelques jours avant le débarquement, est parachuté dans un village du sud de l. a. France avec une cargaison d'armes dont il doit enseigner le maniement à un groupe de maquisards. Alors qu'il aurait dû repartir aussitôt après avoir rempli cette challenge, un concours de circonstances l'en empêche et l'oblige à s'intégrer à los angeles vie de ce village bouleversé par une enquête policière. Jacques fait los angeles connaissance d'une jeune femme dont il s'éprend au element de faire avec elle des projets d'avenir…

Show description

Read or Download Une jeune femme en guerre, Tome 3: Jacques ou les échos d'une voix PDF

Similar Canadian Literature books

Afterimage

Encouraged by way of the lifetime of Julia Margaret Cameron, Afterimage is the daring and provocative tale of Annie Phelan, a maid in the house of Isabel and Eldon Dashell. Isabel is experimenting with the recent medium of images, and is galvanized by way of Annie, who turns into her muse. the 2 shape an in depth dating, but if Eldon devises his personal plans for the younger maid, Annie approximately loses herself, till catastrophe finds her energy over the Dashells’ paintings and hearts.

Clara Callan: A Novel

In a small city in Canada, Clara Callan reluctantly takes depart of her sister, Nora, who's certain for brand new York. it is a time while the transforming into possibility of fascism in Europe is a continuing fear, and other people break out from truth via radio and the flicks. in the meantime, the 2 sisters -- significantly assorted in character, but inextricably associated by means of a shared previous -- attempt to locate their locations in the advanced internet of social expectancies for younger ladies within the Nineteen Thirties.

Belle Moral: A Natural History

Following her father’s dying, novice scientist Pearl MacIsaac struggles to find the key of her family’s earlier, which her father were stored hidden with assistance from the kinfolk health practitioner. Set in Scotland in 1899, this darkish and redemptive gothic comedy is a narrative of relations secrets and techniques that experience come to lifestyles and of the start and evolution of rules – and actually a play of morals.

The White Bone: A Novel

An exciting trip into the minds of African elephants as they fight to outlive. If, as many contemporary nonfiction bestsellers have published, animals own feelings and expertise, they have to even have tales. within the White Bone, a singular imagined solely from the viewpoint of African elephants, Barbara Gowdy creates an international complete and separate that but illuminates our personal.

Additional info for Une jeune femme en guerre, Tome 3: Jacques ou les échos d'une voix

Show sample text content

Il prétendait que son père était Pradet, le père d’Élie, mais il n’y a aucun record officiel pour l’attester. — Donc, conclut Lartigues, pas de parenté. — Exactement, confirma le maire. C’est moi qui vais me charger des formalités et je commanderai un cercueil. On cherchera après s’il a une famille lointaine. Le plus pressing, c’est de disposer de l. a. dépouille. Ils allaient se quitter lorsque Casalès s’attira des regards éberlués en disant à mi-voix, comme pour lui-même : — Ça fait drôle de le voir comme ça. — C’est sûr que l. a. moitié du visage arraché, ce n’est pas tout à fait habituel, ironisa Maupas. — C’est pas ce que je voulais dire. Exupère, je ne l’avais jamais vu sans son vieux képi. Qu’il ait été en uniforme ou comme il est habillé là, il avait toujours le képi. — Il a dû rouler un peu plus loin quand il est tombé, supposa Lartigues. On le trouvera certainement à proximité de l’endroit où était le corps. On va aller y faire un travel. Le coup de fusil, vous ne l’avez pas entendu depuis le château ? — Non. Je n’ai rien entendu de ce style. Je peux demander à ma femme, mais si elle avait remarqué quelque selected de extraordinary, elle me l’aurait dit. — Et depuis los angeles métairie non plus ? — Vous savez, avec le château entre… Il aurait fallu tirer avec un canon. Le chef se dispensa de commenter. Il salua le maire et les Casalès et suivit ses subordonnés jusqu’à los angeles garenne. Bien que le corps ait été enlevé, l’odeur de charogne flottait encore. — Félicien, cherche le képi, dit-il en s’approchant de l’endroit où les feuilles tassées avaient gardé l. a. forme du corps. Il en healthy le travel, se pencha, remua du pied les feuilles ayant servi à dissimuler le cadavre et regarda à l’entour pour vérifier s’il y avait un objet ou un signe qui aurait pu les éclairer sur le déroulement ou les explanations du drame. Deumier en healthy autant avec aussi peu de résultats. — Il semble évident qu’il a été tué ailleurs. Tu es de mon avis, Isidore ? — Oui. Il n’y a presque pas de sang par terre. — Félicien ! Tu as trouvé le képi ? — Non. J’ai juste trouvé ça, dit-il en brandissant un paquet de tabac à priser à moitié vide. — Il nous faut donc chercher un murderer qui prise, dit Lartigues. Ça restreindra un peu. Entre les arbres, on distinguait les toits de deux maisons assez proches : celle de Pradet et celle de Merly. Il les désigna à ses compagnons : — Allons demander aux voisins s’ils ont entendu quelque selected. Pradet, qui vivait seul, fut introuvable. Quant à Merly, sourd au-delà de toute expression, ils ne purent rien en tirer : il répondait à côté à toutes leurs questions et ne leur apprit même pas où était sa petite-fille. Ils regagnèrent los angeles métairie pour récupérer l. a. voiture. Sous le hangar, Casalès était occupé à aiguiser les lames de l. a. faucheuse avec l’aide de Pauline qui tournait los angeles manivelle de l. a. meule. Il les interpella : — Vous n’auriez pas trouvé un paquet de tabac à priser ? Il a dû tomber de ma poche quand je chargeais le garde champêtre. Puntous le lui rendit. — Je suis bien content ! On n’en a déjà pas de trop, si en plus je le perds… — Et voilà pour notre seul indice… commenta Lartigues en se mettant au volant.

Rated 4.07 of 5 – based on 49 votes