Download E-books Les Faux Fuyants PDF

By Monique Larue

Roman des années eighty, Les fake Fuyants de Monique LaRue n’en demeure pas moins actuel par les thématiques qu’il exploite : l’éclatement de los angeles famille, le désespoir causé par l’absence presque totale de conversation et l. a. fuite vers l’avant.

Voici donc un «road-livre» extreme. Tout est dit avec le langage des tripes, de l’implacable vérité et des illusions perdues. À travers leur violence autodestructrice, les personnages de ce roman trahissent leur profonde insécurité. À lire ou à relire, pour le plaisir d’être secoué par une écriture qui va au fond des choses.

Klaus et Élodie, jumeaux complémentaires, partent à l. a. dérive sur les routes du Québec, dans le obscure même de leurs destins, à l. a. poursuite d’un rêve – ou d’une autre face de los angeles réalité. Animus et anima flottant dans leur innocence (ou dans le vide laissé par los angeles fuite du père et l’alcoolisme de los angeles mère) jusqu’à ce que l. a. vie s’empare d’eux et les entraîne chacun de leur côté.

Dans ce roman hanté par los angeles bisexualité et par los angeles determine du double, les personnages, fuyant leur ombre pour mieux l’embrasser sans doute, agissent sans comprendre, tenus à distance d’eux-mêmes, à distance aussi de los angeles mort et de l. a. folie, qui les menacent à chaque web page. Ils «ont perdu le nord», et pourtant c’est vers le Nord qu’ils se dirigent pour tenter de conjurer l. a. malédiction du chiffre deux, chiffre du couple. Les mots qui les font apparaître sur l. a. web page chevauchent les «deux langues», grincent et sonnent rauque, en écho au vaste nowhere qu’est cette vie de «faux fuyant» que nous suggest los angeles société moderne.

Show description

Read Online or Download Les Faux Fuyants PDF

Best Canadian Literature books

Afterimage

Encouraged via the lifetime of Julia Margaret Cameron, Afterimage is the daring and provocative tale of Annie Phelan, a maid in the house of Isabel and Eldon Dashell. Isabel is experimenting with the recent medium of images, and is electrified through Annie, who turns into her muse. the 2 shape an in depth courting, but if Eldon devises his personal plans for the younger maid, Annie approximately loses herself, till catastrophe unearths her strength over the Dashells’ paintings and hearts.

Clara Callan: A Novel

In a small city in Canada, Clara Callan reluctantly takes go away of her sister, Nora, who's sure for brand spanking new York. it is a time while the transforming into danger of fascism in Europe is a continuing fear, and other people break out from fact via radio and the films. in the meantime, the 2 sisters -- tremendously various in character, but inextricably associated by means of a shared previous -- attempt to locate their locations in the advanced net of social expectancies for younger women within the Thirties.

Belle Moral: A Natural History

Following her father’s loss of life, beginner scientist Pearl MacIsaac struggles to find the key of her family’s earlier, which her father were saved hidden with assistance from the relatives health care provider. Set in Scotland in 1899, this darkish and redemptive gothic comedy is a narrative of relations secrets and techniques that experience come to existence and of the delivery and evolution of principles – and actually a play of morals.

The White Bone: A Novel

An exhilarating trip into the minds of African elephants as they try to outlive. If, as many fresh nonfiction bestsellers have published, animals own feelings and understanding, they have to even have tales. within the White Bone, a singular imagined totally from the viewpoint of African elephants, Barbara Gowdy creates a global complete and separate that but illuminates our personal.

Additional info for Les Faux Fuyants

Show sample text content

On a peur de toi. Ton respir d’outre-monde siffle sous l. a. porte, on se bouche les oreilles avec des boules de cire. Les planchers craquent comme dans les motion pictures, Élodie-Mélodie a dans les yeux l’idée fixe que tu vas crever chaque nuit — lèvres mauves, yeux cuits dur, face aiguë, crâne coco. Et qui est-ce qu’on appellerait, hein, à qui rapporter ça, nous autres, que l. a. vieille a levé les pattes toute seule dans sa chambre laissant dans le deuil ses cinq filles et leurs maris, un dentiste, un pharmacien, un psychiatre, un avocat, un professeur d’université, aucune bien sûr n’aura été là. Je les connais. Pas responsables de ça, nous autres, ni de rien au monde, après tout. On ne veut rien savoir de leur undesirable journey. Pas notre problème, pas de nos affaires. On n’a jamais call foré l’heure à personne, on s’en va. los angeles caisse de Napoléon VSOP est à côté du lit, et ça peut durer longtemps encore, probablement, le ronron brandy-café-pilules. Tranquille dans sa chaise d’osier coussinée en vieux rose, à macérer en égrenant ses chapelets de nacre ou de cristal de roche, los angeles vie-mort peut continuer longtemps à filtrer dans ses veines, je consider. Au ralenti, dans son cerveau, les éclairs cathodiques doivent se produire maintenant tout de travers, de moins en moins réguliers. Ça me rappelle le movie, à los angeles tévé, l’autre soir, un twist of fate, blowé, dans le désert de los angeles Mort californien. Ou les carambolages décapotés de cascadeurs, qu’Élodie-Mélodie prend plaisir à court-circuiter au déclic du câblo-sélecteur, dans l. a. nuit violette ionisée par les reflets vidéoscopiques des émissions américaines. Décapotage. Et tant mieux qu’on l’ait eue notre imaginative and prescient, notre éclair, l. a. bouffée d’air d’un intuition qui survient, qui s’acharne, c’est peut-être ça. Au moins que ça serve à quelque selected, le printemps, l. a. belle jeunesse. Parce qu’à strength d’identification, comme dirait ma tante Clorinne qui venait nous voir une fois de temps en temps — elle répète toujours ils font pitié, encore ! — on était partis loin, dans le mauvais sens, ma sœur et moi, doucement soufflés par les herbes sèches échangées avec les bums du Rialto Tavern. À rebours du temps, aspirés dans le souffle mauve de l. a. grand-mère sur chaise branlante à laquelle ils nous ont prétendument confiés, s’entendant au moins là-dessus dans leurs patouillages risibles, tous les deux. S’entendant sur ça comme sur le reste, au fond, pour nous éliminer, les vaches de vaches. Ont décidé de vivre leur vache de vie, qu’ils disent, et sans nous deux, les monstres. Alors be careful, Élodie-Mélodie. Ma jumelle, ma muette, mon miroir égratigné : c’est un départ, un vrai ! Les microbes sortent du laboratoire, une vieille tante maléfique a ouvert les éprouvettes. Les bactéries viables s’évadent dans le grand monde du vrai, c’est parti, ça y est. Prends tes runnings, j’ai crié ce matin, Élodie. Il fallait ça pour nous décider, ç’a l’air. Ça, c’est-à-dire : une liasse de papiers, découverte par hasard. Bien sûr, ça ne se peut pas. Plutôt los angeles négligence volontaire de quelqu’un. Clorinne probablement.

Rated 4.49 of 5 – based on 30 votes