Download E-books Le Pendu de Trempes PDF

By Andrée A. Michaud

Récipiendaire du Prix du gouverneur général du Canada pour Le Ravissement, son précédent roman, Andrée A. Michaud proceed avec brio de sonder l’âme humaine. Avec une écriture aux photographs fortes, pénétrantes, l’auteure nous conduit dans les méandres d’une introspection singulière, celle d’un homme rongé par un negative mystery dont il est le seul émissaire.

À forty ans et sans avenir, Charles Wilson retourne sur les lieux de son enfance dans l. a. petite localité de Trempes. Ainsi s’amorce pour lui un bold retour en arrière où les secrets and techniques les mieux enfouis refont floor. Exhumer le passé n’est pas selected facile. Les souvenirs pourraient se trouver altérés du basic fait que les acteurs d’autrefois ne soient pas au rendez-vous. Qu’est-il advenu de Paul Faber et d’Anna Dickson, les amis d’enfance? Et Joseph Lahaie, l’empailleur chez qui Charles trouve shelter, pourra-t-il percer le mystère vieux de 25 ans?

Show description

Read Online or Download Le Pendu de Trempes PDF

Similar Canadian Literature books

Afterimage

Encouraged by way of the lifetime of Julia Margaret Cameron, Afterimage is the daring and provocative tale of Annie Phelan, a maid in the house of Isabel and Eldon Dashell. Isabel is experimenting with the recent medium of images, and is electrified by way of Annie, who turns into her muse. the 2 shape a detailed courting, but if Eldon devises his personal plans for the younger maid, Annie approximately loses herself, till catastrophe finds her energy over the Dashells’ paintings and hearts.

Clara Callan: A Novel

In a small city in Canada, Clara Callan reluctantly takes go away of her sister, Nora, who's certain for brand spanking new York. it is a time whilst the transforming into danger of fascism in Europe is a continuing fear, and folks get away from fact via radio and the flicks. in the meantime, the 2 sisters -- significantly varied in character, but inextricably associated by way of a shared prior -- attempt to locate their areas in the complicated net of social expectancies for younger women within the Thirties.

Belle Moral: A Natural History

Following her father’s dying, beginner scientist Pearl MacIsaac struggles to find the key of her family’s earlier, which her father were saved hidden with assistance from the relatives health practitioner. Set in Scotland in 1899, this darkish and redemptive gothic comedy is a narrative of kinfolk secrets and techniques that experience come to existence and of the delivery and evolution of rules – and really a play of morals.

The White Bone: A Novel

An exhilarating trip into the minds of African elephants as they try to outlive. If, as many fresh nonfiction bestsellers have printed, animals own feelings and wisdom, they need to even have tales. within the White Bone, a unique imagined solely from the point of view of African elephants, Barbara Gowdy creates an international complete and separate that but illuminates our personal.

Extra resources for Le Pendu de Trempes

Show sample text content

J’ai compté jusqu’à mille, je m’étais repairé ce chiffre fou, puis je suis venu m’asseoir devant l’âtre, étourdi par l’image de mille vagues criblées de pluie. J’ai tenté de me reposer en fixant los angeles plaque d’Irving, qui m’avait annoncé l. a. mort d’Anna, puis le cadeau d’Humphrey, duquel j’avais pu reconstituer los angeles sandale bleue d’Anna, première de l. a. série d’images enfouies dans ma mémoire à revenir au jour. motor vehicle il n’y avait pas ecu effacement, mais enfouissement, nécessité de recouvrir l’ineffaçable en vue d’assurer l. a. survie de celui qui refusait, malgré sa douleur, de laisser les mouches envahir sa peau, pénétrer dans sa bouche et descendre au fond de son ventre noir, là où elles suffoqueraient avec lui. Elles arrivèrent dans le plus grand désordre, chaotiques et insupportables, à commencer par cette sandale, probablement parce que le bleu avait été los angeles première couleur à surgir du blanc. Elle gisait sur l’herbe de l. a. clairière comme un objet perdu qui devrait affronter los angeles pluie, l. a. nuit grouillante de l. a. forêt, l. a. neige, être soumis à des éléments qui en accéléreraient le vieillissement et los angeles détérioration, et mon esprit fabulousé ne pouvait admettre l’aspect définitif de cet abandon. Je n’arrivais pas à détacher mes yeux de cet objet parce qu’il désignait mieux que nul autre l. a. fatalité à l’origine du drame qui venait de se dérouler sous le ciel également bleu, et parce que je savais que, si je suivais los angeles courbe de l. a. petite lanière de plastique et levais le regard, je rencontrerais le pied, tout aussi inerte, auquel elle aurait dû être attachée. C’est cette petite chaussure qui a d’abord surgi de l. a. masse confuse des souvenirs, puis l. a. gown d’Anna, d’un bleu plus foncé que l. a. sandale, qui se balançait doucement sur l. a. branche à laquelle l’avait docilement accrochée Anna quand Faber lui avait call foré de se déshabiller. Il y avait european à ce second une brève interruption du temps, pendant laquelle nous avions tous trois pris moral sense de los angeles gravité de l’instant, puis Anna avait enlevé sa gown et le hazard redouté avait pris forme: l. a. chair vivante n’avait pas l. a. couleur du fantasme et nous ne saurions qu’en faire. J’ignore pourquoi, mais cette petite gown me semblait moins triste que los angeles chaussure, peut-être à reason de sa légèreté, du vent qui l. a. faisait mollement ondoyer, un vent doux et chaud qui se refroidirait sous peu, puisque l’été des Indiens tirait à sa fin. Ce fut d’ailleurs le dernier été des Indiens de toute ma vie. Il n’a plus jamais fait soleil un jour d’octobre. L’été non plus, ce qu’on nomme l’été, n’est jamais revenu. Je ne pouvais imaginer cette gown sans le corps d’Anna, et je tentais d’y voir le signe qu’Anna se remettrait bientôt à respirer, qu’elle se dirigerait vers los angeles gown, los angeles ferait glisser sur ses épaules brunies par nos classes effrénées dans les champs de blé mûr, et que je verrais sa poitrine se soulever légèrement, aspirer le vent d’été finissant, au même rythme que sa gown ondoyant. C’est pourtant moi qui, quelques heures plus tard, au lieu d’en revêtir le corps d’Anna, avais pris l. a. gown pour l. a. déposer sur l. a. dépouille de Faber, avec l’autre sandale d’Anna et sa petite culotte de coton, à laquelle un bout d’écorce, de los angeles forme d’un croissant de lune, était leisureé accroché (je me souviens de ce croissant parce qu’il m’avait semblé insolite parmi les fleurs minuscules imprimées sur los angeles culotte, que je tenais du bout des doigts, timide, malgré los angeles gravité de l’instant), avec le pantalon et los angeles chemise de Faber, ses bas troués, ses espadrilles, et qui l’avais recouverte de terre noire, de feuilles mortes, de branches et de brindilles, accomplissant chacun de ces gestes avec toute l. a. lucidité nécessaire pour qu’on ne soupçonne pas cette inhumation à laquelle Dieu n’avait pas assisté, puisque Dieu aussi était mort ce jour-là.

Rated 4.75 of 5 – based on 44 votes