Download E-books La Louve blanche (Docteure Irma, Tome 1) PDF

By Pauline Gill

Par l'auteure de l. a. saga los angeles Cordonnière, vendue à plus de one hundred twenty five 000 exemplaires à ce jour.

Mère ou madone. Voilà les deux choix qui s'offraient aux femmes il n'y a pas si longtemps encore. Irma LeVasseur, fondatrice de l'Hôpital Sainte-Justine, a rapidement décidé qu'elle ne serait ni l'une ni l'autre. Faisant son chemin dans l. a. marginalité, elle luttera toute sa vie pour l'atteinte de ses idéaux et pour une grande reason: le bien-être des enfants.

Dans le most desirable tome de ce roman historique, Pauline Gill nous plonge dans le wrestle group of workers d'une femme qui désire pratiquer un métier d'hommes. D'une femme entière, passionnée et déterminée qui, à l'image de los angeles louve, ne recule jamais devant les stumbling blocks. D'une femme qui, on le despatched à los angeles lecture de cet ouvrage captivant, a su l. a. toucher, l'émouvoir et, surtout, l'inspirer.

SOMMAIRE

Irma LeVasseur est los angeles fondatrice de l'Hôpital Sainte-Justine et de l'Hôpital de l'Enfant-Jésus. Mais, au-delà, elle est surtout une femme, los angeles première femme médecin à avoir exercé au will pay. Des bâtons dans les roues, on lui en a mis. Celle qui a dû s'expatrier aux États-Unis et en Europe pour étudier l. a. médecine, qui a european à composer avec los angeles méfiance et l. a. mauvaise foi des dirigeants du Collège des médecins, et à combattre l'incompréhension de l. a. société en général face à ses désirs de connaissance, charisma finalement, au prix de sa vie personnelle, réussi à atteindre ses objectifs. Du moins, les plus importants. À travers l'histoire de cette petite fille de Saint-Roch de Québec, c'est à los angeles lutte de toutes les femmes que nous assistons. Une lutte à finir avec l'iniquité.

Show description

Read or Download La Louve blanche (Docteure Irma, Tome 1) PDF

Best Canadian Literature books

Afterimage

Encouraged by way of the lifetime of Julia Margaret Cameron, Afterimage is the daring and provocative tale of Annie Phelan, a maid in the house of Isabel and Eldon Dashell. Isabel is experimenting with the hot medium of images, and is electrified by means of Annie, who turns into her muse. the 2 shape an in depth courting, but if Eldon devises his personal plans for the younger maid, Annie approximately loses herself, until eventually catastrophe finds her energy over the Dashells’ paintings and hearts.

Clara Callan: A Novel

In a small city in Canada, Clara Callan reluctantly takes go away of her sister, Nora, who's sure for brand spanking new York. it is a time whilst the becoming probability of fascism in Europe is a continuing fear, and folks get away from truth via radio and the films. in the meantime, the 2 sisters -- drastically diverse in character, but inextricably associated by means of a shared earlier -- attempt to locate their locations in the advanced internet of social expectancies for younger ladies within the Thirties.

Belle Moral: A Natural History

Following her father’s loss of life, novice scientist Pearl MacIsaac struggles to find the key of her family’s earlier, which her father were saved hidden with the aid of the relations health care provider. Set in Scotland in 1899, this darkish and redemptive gothic comedy is a narrative of family members secrets and techniques that experience come to lifestyles and of the start and evolution of rules – and really a play of morals.

The White Bone: A Novel

An exhilarating trip into the minds of African elephants as they try to outlive. If, as many contemporary nonfiction bestsellers have printed, animals own feelings and know-how, they have to even have tales. within the White Bone, a singular imagined completely from the viewpoint of African elephants, Barbara Gowdy creates an international entire and separate that but illuminates our personal.

Additional info for La Louve blanche (Docteure Irma, Tome 1)

Show sample text content

Fier comme un paon, déjà. Curieux comme une belette. Ta grand-mère et moi l’avions emmené avec nous sur les Plaines. C’était une journée d’été comme on les aime. Un événement d’une grande significance politique se produisit. Pour l. a. première fois, depuis l. a. cession du Canada à l’Angleterre, un vaisseau de guerre français venait jeter l’ancre dans le port de Québec. l. a. Capricieuse accosta sous le commandement de M. de Belvèze. On n’aurait jamais imaginé, quinze ans plus tôt, qu’un jour des marins français marcheraient à côté des grenadiers anglais dans los angeles parade militaire. — Qu’est-ce que ça vous a fait, grand-père ? — Je me suis senti comme un enfant qui assiste à los angeles réconciliation de ses mom and dad. l. a. comparaison va droit au cœur d’Irma. Zéphirin le constate. Trop tard pour se rattraper. Il tente de faire diversion : — Tu aurais dû voir les belles pictures dans tous les journaux. Le Canadien, le Morning Chronicle, le magazine de Québec et le Mercury étaient de ceux qui nous informaient le mieux sur l. a. guerre et les principaux événements d’Europe. Le nom du maréchal Pélissier est toujours relaxationé dans l. a. mémoire de ton père qui a undertakeé sa manière de tourner sa moustache. — Qu’est-ce qu’il a fait de si spectaculaire ? — Très tôt, Pélissier passe dans le corps d’état-major. Il est, de tous les maréchaux de Napoléon III, celui qui a côtoyé le plus grand nombre de généraux en qualité d’aide de camp. Son parcours est aussi impressionnant que los angeles panoplie de promotions reçues. Il a été le preferable maréchal du moment Empire fait duc. Vice-président du Sénat, il a été promu ambassadeur à Londres, grand chancelier de los angeles Légion d’honneur et gouverneur général de l’Algérie où il mourut en 1864. — Vous me rappelez que papa aime les récits de guerre. Tout autant que vous… — Mais ce qui a le plus impressionné ton père, c’est los angeles personnalité de ce maréchal. Pélissier n’avait pas l. a. souplesse de principes qui permet de plaire à tous. Il n’était ni flatteur ni courtisan du pouvoir. D’une grande franchise, il vouait une haine instinctive à l’intrigue et aux intrigants. Il n’en fallut pas plus pour qu’il passe pour un ours mal léché. Ce qui déplaisait chez lui, c’était son humour caustique et certains mots cruels. Il avait parfois los angeles réplique vive. Alors qu’il était maréchal de France, il participa un jour à une réunion au ministère de l. a. Guerre. Grand fumeur, il arriva sur les lieux avec un magnifique cigare aux lèvres. Un des maréchaux présents se allow de lui faire une statement pour lui rappeler de ne pas fumer au ministère. Pélissier lui répondit vivement : � Je savais que vous aviez peur du feu, monsieur, mais j’ignorais totalement que vous craigniez même los angeles fumée. » Tous deux s’esclaffent. — Vous avez d’autres souvenirs amusants comme celui-là, grand-père ? — Des tonnes ! Savais-tu qu’il se donnait des bals sous l. a. porte Saint-Jean ? J’y ai invité ma fiancée. — Grand-maman Madeleine ? — Oui. C’était l. a. première fois. — Elle était comment ? — Une princesse, ma Madeleine ! — Racontez-moi votre soirée de bal.

Rated 4.58 of 5 – based on 23 votes