Download E-books La Cinquantaine en Provence PDF

By Yves Lamontagne

Ah ! los angeles Provence ! Ses paysages enchanteurs, ses magnifiques villages, son histoire si riche, son soleil et ses bons vins ! Christian n’a pas su résister longtemps aux menaces de sa femme Audrey, bien décidée à l’obliger à prendre un mois de vacances. Pour ce médecin-chercheur dans los angeles cinquantaine, plus porté sur le travail acharné que sur le farniente, ce séjour dans un mas à Grambois sera l’occasion de découvrir de nouveaux charmes à los angeles vie…

C’est ainsi qu’avec Audrey et Jeanne, l. a. grande amie de sa femme, Christian s’envole vers l. a. France. Une fois sur position, malgré son tempérament cartésien et son désir de toujours être dans l’action, Christian se surprend à changer de rythme. Peu à peu, l’influence des deux femmes qui mieux que lui savent goûter l’instant présent se fait sentir. Il se laisse séduire par los angeles beauté des lieux, los angeles chaleur des gens, los angeles douceur d’un quotidien aux couleurs de détente et de plaisir.

Mais les visites d’amis ne sont pas sans le laisser songeur. Lui qui vient d’avoir cinquante-cinq ans perdrait-il sa vie à l. a. gagner ? Pourquoi a-t-il soudainement l’impression qu’il aurait avantage à trouver de nouveaux sens à son existence ? Et comme si ses questionnements n’étaient pas assez nombreux, voilà que le hasard position l. a. troublante Mathilde sur sa route…

Show description

Read Online or Download La Cinquantaine en Provence PDF

Similar Canadian Literature books

Afterimage

Encouraged by means of the lifetime of Julia Margaret Cameron, Afterimage is the daring and provocative tale of Annie Phelan, a maid in the house of Isabel and Eldon Dashell. Isabel is experimenting with the recent medium of images, and is electrified through Annie, who turns into her muse. the 2 shape a detailed courting, but if Eldon devises his personal plans for the younger maid, Annie approximately loses herself, till catastrophe finds her energy over the Dashells’ paintings and hearts.

Clara Callan: A Novel

In a small city in Canada, Clara Callan reluctantly takes depart of her sister, Nora, who's sure for brand spanking new York. it is a time while the becoming risk of fascism in Europe is a continuing fear, and other people break out from fact via radio and the flicks. in the meantime, the 2 sisters -- tremendously various in character, but inextricably associated via a shared earlier -- try and locate their locations in the complicated internet of social expectancies for younger ladies within the Thirties.

Belle Moral: A Natural History

Following her father’s demise, beginner scientist Pearl MacIsaac struggles to find the key of her family’s earlier, which her father were saved hidden with the aid of the relatives healthcare professional. Set in Scotland in 1899, this darkish and redemptive gothic comedy is a narrative of relations secrets and techniques that experience come to lifestyles and of the beginning and evolution of principles – and actually a play of morals.

The White Bone: A Novel

An exhilarating trip into the minds of African elephants as they fight to outlive. If, as many fresh nonfiction bestsellers have printed, animals own feelings and know-how, they need to even have tales. within the White Bone, a singular imagined totally from the point of view of African elephants, Barbara Gowdy creates a global complete and separate that but illuminates our personal.

Additional resources for La Cinquantaine en Provence

Show sample text content

Le monastère était devenu une maison de santé au milieu du xviiie siècle, et Van Gogh y était demeuré volontairement pendant un an, par crainte de commettre des actes irrépressibles s’il en sortait. Durant son séjour, il disposait d’un atelier au rez-de-chaussée et d’une chambre à l’étage, sobrement meublée d’un lit, d’une commode et d’un pot de chambre. Par l. a. fenêtre, à travers les barreaux, los angeles vue sur les champs de blé était imprenable. Le soleil leur accordait une dorure, et le vent semblait faire danser los angeles nature que le peintre savait si remarquablement rendre. Tout le temps de son hospitalisation, il n’avait cessé de peindre des autoportraits et les vues qu’il avait depuis l’hôpital sur los angeles nature environnante. Il avait quitté l’institution de lui-même le 6 mai 1890, et le 27 juillet suivant, il se tirait une balle de pistolet dans l. a. poitrine et rendit l’âme le surlendemain dans les bras de son frère Théo. En reposant son livre, Christian se demanda si lui aussi ne sombrerait pas dans une dépression profonde après une aventure most unlikely avec Mathilde. Peut-être que comme Van Gogh, au retour à Montréal, il aurait besoin d’aller passer un definite temps à l’Abbaye de Saint-Benoît-du-Lac, en Estrie, et de participer à los angeles vie des moines pour faire los angeles paix avec lui-même. Alors qu’il avait toujours maîtrisé ses émotions, il se sentait bouleversé, sans même avoir los angeles possibilité de partager son désarroi avec qui que ce soit. Pour rationaliser son comportement, il se rappela que plusieurs de ses amis avaient pourtant ecu des aventures sans lendemain et qu’ils ne s’en étaient pas si mal tirés. Pourquoi serait-ce différent pour lui ? Constatant que les réserves de vin étaient au plus bas, il décida de retourner à los angeles Tour-d’Aigues. Chapitre nine Tout au lengthy du trajet vers los angeles Tour-d’Aigues, Christian se sentit fébrile et impatient. Il s’était même permis quelques palpitations cardiaques. remark aborderait-il Mathilde cette fois ? Dévoilerait-il son jeu d’emblée, lui qui avait toujours été timide avec les femmes ? Et si cette fois elle restait distante, remark prendrait-il ce rejet ? Il décida néanmoins de faire face à l. a. musique en prenant un air détaché. Après avoir stationné l’auto, il passa trois fois devant l. a. vitrine de los angeles coopérative en espérant que Mathide serait absente, mais elle sortit subitement de l’entrepôt, l’aperçut à l’extérieur et le salua de l. a. major. Ce geste le réconforta. N’écoutant que son braveness, il se dirigea directement vers elle. Elle lui tendit encore los angeles major, qu’il serra entre les siennes sans détacher son regard du sien. — Vous n’êtes pas venu depuis des jours. Je me demandais ce qui avait bien pu vous arriver. — Nous étions en voyage. Je suis très heureux de vous revoir. Et vous, vous avez travaillé pendant ce temps ? — Non, j’ai european deux jours de congé qui m’ont permis de faire le ménage de mon appartement de Grambois. — Vous demeurez aussi à Grambois ? Moi aussi ! — Je sais, vous me l’avez dit lors de votre première visite. J’ai un petit appartement de l’autre côté de l. a. Butte, sur le chemin des Ombres, au seventy eight.

Rated 4.08 of 5 – based on 36 votes