Download E-books Désâmé PDF

By Patrice Desbiens

« Désâmé », c’est du Desbiens typique et classique. Un lecteur familier y retrouvera des effets vus ailleurs, assonances, comparaisons, structures syntaxiques en parallèle, mots fétiches même.

L’originalité de ce recueil réside dans los angeles nuance nouvelle des thèmes et pictures obsédants. Une originalité troublante de vérité. Mine de rien, parmi d’autres thèmes, celui de l. a. mort qui s’y profile, et l. a. sienne entrevue de bien plus près qu’avant. À ce thème s’allie, un peu plus appuyée, sa pratique de los angeles poésie : rapports entre le poète et los angeles poésie, entre le poème et los angeles gangue de vie dont il s’extrait.

« Ce titre, Désâmé, indique en tous cas assez clairement que l’expérience de désenchantement et de désœuvrement (de déréliction ?) qui suscite le poème touche aux fibres de l’être. Peut-être davantage, ici, que dans ses précédents opus, cette expérience en est une d’écriture, Desbiens élaborant dans los angeles première partie de son livre, judicieusement intitulée « Italiques », un paintings poétique aussi humble que malicieux, aussi désarmé que désarmant :

J’écris à los angeles main
j’écris sur du pain
sans savoir
de quelle encre
le beurrer.

Je ne sais pas
de quel poème
vient le poème. »

« Voix et pictures », no.7

Show description

Read Online or Download Désâmé PDF

Best Canadian Literature books

Afterimage

Encouraged by way of the lifetime of Julia Margaret Cameron, Afterimage is the daring and provocative tale of Annie Phelan, a maid in the house of Isabel and Eldon Dashell. Isabel is experimenting with the hot medium of images, and is galvanized by way of Annie, who turns into her muse. the 2 shape a detailed dating, but if Eldon devises his personal plans for the younger maid, Annie approximately loses herself, till catastrophe unearths her strength over the Dashells’ paintings and hearts.

Clara Callan: A Novel

In a small city in Canada, Clara Callan reluctantly takes go away of her sister, Nora, who's sure for brand new York. it is a time whilst the becoming risk of fascism in Europe is a continuing fear, and other people break out from truth via radio and the flicks. in the meantime, the 2 sisters -- enormously varied in character, but inextricably associated through a shared prior -- try and locate their areas in the advanced net of social expectancies for younger ladies within the Nineteen Thirties.

Belle Moral: A Natural History

Following her father’s demise, novice scientist Pearl MacIsaac struggles to find the key of her family’s earlier, which her father were saved hidden with assistance from the kinfolk health care provider. Set in Scotland in 1899, this darkish and redemptive gothic comedy is a narrative of relatives secrets and techniques that experience come to existence and of the beginning and evolution of rules – and really a play of morals.

The White Bone: A Novel

An exciting trip into the minds of African elephants as they fight to outlive. If, as many fresh nonfiction bestsellers have published, animals own feelings and understanding, they have to even have tales. within the White Bone, a singular imagined completely from the point of view of African elephants, Barbara Gowdy creates an international entire and separate that but illuminates our personal.

Extra info for Désâmé

Show sample text content

On essaie de mordre dans le ciel dur du miracle manqué. On n’est pas des poètes. On n’est pas des poèmes. On n’a aucune idée du poème. On attend los angeles messe de minuit à midi sous los angeles pluie. DÉSÂMÉ 1. Il y a une fille dans un poème. Mais pour le second elle est dans un bar. Elle attend que son friend revienne. Elle lui a prêté ses mitaines et son passe-montagne. Elle lui a prêté son argent et son coeur. Elle ne l’a jamais revu. Tout le monde dans le bar sait qu’il ne reviendra jamais. À half elle. Tout le monde dans le bar est chaud. À half elle. Elle se refroidit. Son air of secrecy embaume les miroirs derrière le bar. Son regard essuie les verres. Tout le monde dans le bar connaissait son friend et voyait ça venir. À half elle. Elle ne veut plus jamais le revoir. Elle en devient aveugle. 2. Dans le centre d’achats en ruine d’une banlieue aux fesses blêmes Fabienne Thibault chante Stone… le monde est stone… Sur los angeles glace mince comme du lin de l’aréna neighborhood un cellulaire tout blanc cassé pleurniche Allô ? … Allô ? … Allô ? … ? … His Master’s Voice est morte. On le met en attente. three. Pendue et bleue ma voisine a les yeux morts comme l’eau d’un miroir. Elle s’est enlevé los angeles vie comme on enlève son linge pour quelqu’un qu’on aime. Quelqu’un qu’elle aime n’est pas là et avant de mourir elle a nommé son nom, le râlant comme une radio perdue entre deux postes. Elle a los angeles tête penchée d’un côté comme si elle avait honte. Comme si elle avait reçu une gifle au visage. J’entends le coroner et son assistant qui claquent des dents en sifflotant des chansons de Noël. J’entends le zipper du sac du coroner se fermer avec un bruit de gerçure. J’entends le coroner crier à son assistant : l. a. tête en bas ! los angeles tête en bas ! pis rentre ses cheveux dans l’sac christ ! … J’attends qu’ils soient juste devant los angeles sortie au rez-de-chaussée et j’ouvre ma porte et sans savoir pourquoi ou remark je leur lance d’en haut : pour l’amour de Dieu ne laissez pas claquer l. a. porte ! … Ils l. a. claquent quand même. Je claque los angeles mienne et j’écris ce poème plusieurs fois de suite sur mon corps et sur les murs jusqu’à l. a. punition. Je me conclus je me couche et je m’endors aussitôt trop claqué pour éteindre les lumières. four. Le drummer dans mon coeur se lève avec tous ses drums sur los angeles tête traverse los angeles rue Ontario s’enfarge dans son clic music et se fait frapper par un camion de tournée de Céline Dion. On ramasse le corps aplati et on fait des affiches avec. Ça vend des thousands. On tapisse l. a. rue Ontario avec. On cache tout ce qui est laid. C’est ben plus beau comme ça dit los angeles brigadière aux enfants. five. Debout près de sa voiture neuve l. a. femme pleure tandis que le motocycliste sofaé dans une place pas trop catholique regarde le ciel couleur d’asphalte s’injecter dans ses yeux et se regarde saigner de sable et de sciures et l. a. femme pleure les bras autour de l. a. portière poquée de sa voiture neuve et on dirait une actrice une très mauvaise actrice parce qu’on ne sait pas si ses larmes sont pour l’homme recroquevillé comme un linge à vaisselle sale ou pour sa voiture très noire et neuve.

Rated 4.80 of 5 – based on 27 votes