Download E-books De l'enfermement à l'envol: rencontres littéraires PDF

By Sylvie Frigon

« De l’enfermement à l’envol, rencontres littéraires » est un ouvrage particular qui présente des textes de création issus d’ateliers littéraires menés en milieu carcéral ou communautaire. Les ateliers ont european lieu aux prisons Leclerc (pour hommes), Joliette (pour femmes) au Québec, ainsi qu’à l. a. legal pour femmes de Marseille en France. Ils ont également été tenus dans les centres Elizabeth Fry (Gatineau), Les Impatiens et los angeles rue des femmes (Montréal). Ils ont été menés par des auteurs de l’Ontario français, sous los angeles course de Sylvie Frigon, professeure et chercheure à l’Université d’Ottawa, spécialisée en création en milieu fermé.

Des artistes « du dehors » ont joint leur voix à ces œuvres en créant à leur journey des textes inspirés par l’enfermement : Jane Evelyn Atwood, Natalie Beausoleil, Chrystine Brouillet, Margaret Michèle prepare dinner, Denise Desautels, Valérie Descroisselles-Savoie, Claire Jenny, Andrée Lacelle et Michel Ouellette.

Cette initiative est une collaboration entre l’Association des auteures et auteurs de l’Ontario français et l. a. Chaire de recherche « La legal dans los angeles tradition, los angeles tradition dans l. a. prison » de l’Université d’Ottawa. L’ouvrage est publié en coédition par les Éditions du remue-ménage et les Éditions Prise de parole.

Les textes de l’ouvrage couvrent une vaste gamme de genres littéraires courts, passant du poème au slam, du théâtre à l’épistolaire, du récit bref au conte. los angeles parole y est le plus souvent directe et sans fard. Elle est parfois profondément liée au quotidien, dont elle traduit avec strength les enjeux, les trahisons et los angeles quête. Ailleurs, elle se pare de merveilleux, s’habille de los angeles métaphore pour faire un clin d’œil à los angeles vie.

Show description

Read or Download De l'enfermement à l'envol: rencontres littéraires PDF

Best Canadian Literature books

Afterimage

Encouraged by way of the lifetime of Julia Margaret Cameron, Afterimage is the daring and provocative tale of Annie Phelan, a maid in the house of Isabel and Eldon Dashell. Isabel is experimenting with the recent medium of images, and is galvanized by means of Annie, who turns into her muse. the 2 shape an in depth dating, but if Eldon devises his personal plans for the younger maid, Annie approximately loses herself, till catastrophe finds her strength over the Dashells’ paintings and hearts.

Clara Callan: A Novel

In a small city in Canada, Clara Callan reluctantly takes depart of her sister, Nora, who's sure for brand new York. it is a time whilst the starting to be hazard of fascism in Europe is a continuing fear, and other people get away from fact via radio and the films. in the meantime, the 2 sisters -- drastically diverse in character, but inextricably associated via a shared previous -- try and locate their locations in the complicated net of social expectancies for younger women within the Thirties.

Belle Moral: A Natural History

Following her father’s dying, beginner scientist Pearl MacIsaac struggles to find the key of her family’s prior, which her father were saved hidden with the aid of the relations health care professional. Set in Scotland in 1899, this darkish and redemptive gothic comedy is a narrative of kinfolk secrets and techniques that experience come to existence and of the start and evolution of rules – and actually a play of morals.

The White Bone: A Novel

An exciting trip into the minds of African elephants as they fight to outlive. If, as many contemporary nonfiction bestsellers have printed, animals own feelings and wisdom, they need to even have tales. within the White Bone, a singular imagined completely from the viewpoint of African elephants, Barbara Gowdy creates an international complete and separate that but illuminates our personal.

Extra resources for De l'enfermement à l'envol: rencontres littéraires

Show sample text content

Toujours à vagabonder, soif de découvrir et de liberté. Maintenant je suis là enfermée dans ces quatre murs. Voilà ce que je vois dans ce miroir. Je préfère ne pas voir pour ne pas avoir mal de ce que je vois. Je me suis regardée dans le miroir et j’ai vu… par Maëlly Je me suis regardée dans le miroir et j’ai vu beaucoup de tristesse dans mes yeux, j’ai vu los angeles tristesse d’avoir échoué, d’avoir tout perdu, jusqu’à même ma liberté! J’ai vu mes rêves et projets s’envoler, réduits à néant. J’ai vu en moi un retour en arrière, un flashback, une régression ; bref un échec impardonnable. Je me suis dit que j’avais vu trop grand trop vite, croyant pouvoir rat­tra­per le temps perdu, aveuglée par ma gourmandise. Je n’ai pas su m’arrêter à temps. J’ai vu en moi une droguée ; droguée par un vice que je n’arrive pas à contrôler et qui me poursuit et me colle à l. a. peau! Enfin, je me suis vue vieillie, lassée, fatiguée, déçue de moi-même et, surtout, déçue de ne pas avoir su rendre fiers de moi et heureux ceux qui comptent dans mon cœur. Je me suis regardée dans le miroir et je leur ai call foré pardon. Suis-je encore pardonnable? Je me suis regardée dans le miroir et j’ai vu… par Dorian Toute los angeles tristesse du monde, l. a. peur de rester enfermée à vie dans cette cellule où il fait froid, j’ai vu mes larmes couler dans mes instants de dépression. Je me suis vue penser à ce que mon ami et moi avons fait dehors, et en rire. Je me suis vue passer mon certificat de niveau 1 de secourisme. Je me suis vue me réveiller à l’hôpital après quinze jours de coma, branchée de partout à l. a. suite d’une overdose médicamenteuse. Je me suis vue heureuse qu’un homme que je ne connaissais pas se porte garant de ma sortie en provisoire, qu’il m’accueille deux ans chez lui et que l’on se soit si bien entendus que dès que je sors de l. a. legal nous nous marierions. Parloir intérieur, Jane Evelyn Atwood, 1991 Lettre fictive par Dorian 15. 05. 2012 Cher AMOUR, cher ALAIN, Quelle joie de te voir une fois par mois au parloir! Je sais que financièrement c’est dur pour toi, mais Ce geste représente tout l’amour que tu me portes. Un mois cela passe lentement et quand nous nous Voyons, le temps passe si vite, nous parlons de choses et d’autres major dans los angeles major. Pendant l’heure du parloir, nous évoquons également notre futur Mariage ; puis il vient l’heure de nous séparer en nous promettant de nous revoir le mois suivant. Une dernière embrassade, nous nous serrons très castle et c’est avec beaucoup de tristesse que je te vois disparaître. Lettre à toi maman par Zohra 15/05/2012 Aujourd’hui ça fait six mois que je suis enfermée. Être loin de toi, séparée de toi, de ton odeur, de ton corps, me ronge. Le fait de te savoir inquiète pour moi hante mes pensées. Quand je t’appelle, tu me demandes remark je vais et moi je me demande comme tu vas. Est-ce que tu manges? Est-ce que tu dors? Est-ce que tu vis tout simplement? Je pense aux larmes et aux photos qui doivent s’endormir avec toi. l. a. dernière fois, je t’ai promis que ça serait fini, mais le crossé nous rattrape toujours et l. a. vie a fait que je suis profit.

Rated 4.63 of 5 – based on 36 votes