Download E-books Anne... La Maison aux pignons verts PDF

Read Online or Download Anne... La Maison aux pignons verts PDF

Similar Canadian Literature books

Afterimage

Encouraged by means of the lifetime of Julia Margaret Cameron, Afterimage is the daring and provocative tale of Annie Phelan, a maid in the house of Isabel and Eldon Dashell. Isabel is experimenting with the recent medium of images, and is electrified by way of Annie, who turns into her muse. the 2 shape an in depth dating, but if Eldon devises his personal plans for the younger maid, Annie approximately loses herself, until eventually catastrophe unearths her energy over the Dashells’ paintings and hearts.

Clara Callan: A Novel

In a small city in Canada, Clara Callan reluctantly takes depart of her sister, Nora, who's certain for brand spanking new York. it is a time whilst the becoming hazard of fascism in Europe is a continuing fear, and other people break out from fact via radio and the films. in the meantime, the 2 sisters -- enormously various in character, but inextricably associated through a shared prior -- try and locate their locations in the complicated internet of social expectancies for younger ladies within the Thirties.

Belle Moral: A Natural History

Following her father’s loss of life, beginner scientist Pearl MacIsaac struggles to find the key of her family’s previous, which her father have been stored hidden with assistance from the relations health care professional. Set in Scotland in 1899, this darkish and redemptive gothic comedy is a narrative of kinfolk secrets and techniques that experience come to existence and of the start and evolution of principles – and actually a play of morals.

The White Bone: A Novel

An exhilarating trip into the minds of African elephants as they fight to outlive. If, as many contemporary nonfiction bestsellers have published, animals own feelings and know-how, they have to even have tales. within the White Bone, a unique imagined totally from the viewpoint of African elephants, Barbara Gowdy creates a global complete and separate that but illuminates our personal.

Extra info for Anne... La Maison aux pignons verts

Show sample text content

Je vous écoute, Anne. Parlez ! » � J’ai pris l. a. broche en améthystes », récita mécaniquement Anne, à los angeles façon d’une automate. � Je l’ai empruntée exactement comme vous l’avez pensé. Je ne voulais pas, au début, quand je suis entrée dans l. a. pièce. Mais elle était si belle, Marilla, lorsque je l’ai agrafée sur ma poitrine, qu’une tentation irrésistible m’a saisie. Je me suis imaginé à quel aspect ce serait merveilleux de l’apporter à Idlewild, et de jouer le rôle de woman Cordélia Fitzgerald. J’ai pensé que le fait de porter une vraie broche en améthystes m’aiderait à imaginer que j’étais woman Cordélia pour de vrai. Diana et moi, nous nous faisions des colliers de baies rouges, des baies d’églantiers, mais des baies rouges ne valent pas des améthystes, n’est-ce pas ? C’est pour cette raison que j’ai pris l. a. broche. Je pensais que j’aurais le temps de los angeles remettre en position avant que vous ne reveniez. Pour los angeles porter plus longtemps, j’ai fait le grand journey par los angeles course. Tandis que je traversais le pont sur le Lac-aux-Miroirs, j’ai enlevé l. a. broche, pour l’admirer encore une fois. Oh, comme elle brillait au soleil ! Et là, au second où je me penchais sur le bord du pont, elle a glissé d’entre mes doigts — comme ça — et elle est tombée… tombée encore plus bas, toute luisante de reflets violets, et elle s’est enfoncée pour toujours dans le Lac-aux-Miroirs. Et voilà les aveux les plus complets que je puisse vous faire, Marilla. » Marilla sentit à nouveau monter en elle une colère blanche. Cette enfant avait pris sa broche en améthystes, son trésor chéri, elle l’avait perdue, et voilà qu’elle se tenait là à réciter calmement tous les détails de son forfait, sans laisser paraître los angeles moindre lueur de remords ou de repentir. � Anne, c’est très grave », dit-elle, en essayant de garder son calme. � Vous êtes l. a. plus méchante fille dont j’ai jamais entendu parler. » � Oui, je pense que c’est vrai », healthy Anne, toujours aussi calme. � Et je sais que je dois être punie. Ce sera votre devoir de le faire, Marilla. Est-ce que vous ne pourriez pas commencer tout de suite, parce que j’aimerais me rendre au pique-nique avec l. a. judgment of right and wrong en paix. » � Le pique-nique, hein ? Vous n’irez à aucun pique-nique aujourd’hui, Anne Shirley. Ce sera votre punition. Et c’est encore bien peu pour ce que vous avez fait ! » � Pas de pique-nique ! » Anne, d’un bond, fut debout et agrippa l. a. major de Marilla. � Mais vous m’avez promis que je pourrais y aller ! Oh, Marilla, je dois m’y rendre ! C’est pour ça que je vous ai tout confessé. Punissez-moi comme vous le voulez, mais pas de cette manière-là. Oh Marilla, Marilla, je vous en prie, par pitié, laissez-moi y aller ! Pensez à l. a. crème glacée ! Vous ne pouvez pas savoir ! Je n’aurai peut-être jamais plus d’occasion de goûter à de los angeles crème glacée ! » Marilla, imperturbable, dégagea sa major de celle d’Anne. � Inutile de me provider de los angeles sorte, Anne. Vous n’allez pas au pique-nique, je ne reviendrai pas là-dessus. Non, ne protestez pas, surtout. » Anne comprit que rien ne ferait changer Marilla d’idée.

Rated 4.65 of 5 – based on 6 votes